Action syndicale le 17 avril prochain : la FGTB Horval protège les aides familiales

Le 17 avril prochain, la FGTB Horval se retrouvera à Namur accompagnée de ses délégués, affiliés et militants. Cette action sera organisée en front commun avec les employeurs du secteur de la FEDOM et de la FCSD. Syndicats et patrons défendent conjointement l’avenir des aides familiales, menacé par la note d’Alda Greoli, la ministre CDH de l’action sociale et de la santé, sur l’assurance autonomie.

Depuis le dépôt de la note cadre, la FGTB Horval a des inquiétudes concernant la construction du dossier sur l’assurance autonomie. Ces craintes ne sont pas irrationnelles ni sans fondement. Elles découlent d’un manque flagrant de concertation. Le dossier « assurance autonomie » a laissé planer de nombreux doutes car il n’a pas été construit avec les gens du terrain. Depuis l’annonce du développement d’une assurance autonomie en Wallonie par le précédent Gouvernement, les organisations syndicales ont seulement été consultées à trois reprises et la dernière réunion s’est tenue pas plus tard qu’hier.

Ces dernières semaines, nous avons rencontré les partis de la majorité et de l’opposition : PS, MR et Ecolo avec une volonté de rencontrer prochainement le PTB et le CDH. Ce jeudi 29 mars, avait lieu la première rencontre avec la Ministre Greoli. Elle a défendu avec convictions son modèle et il semble qu’il y ait aujourd’hui peu de possibilité de modifier le cœur du projet. Les seules ouvertures seraient des négociations à la marge.

Sur les points essentiels que sont le financement, là où la FGTB Horval et les représentants des deux grandes fédérations patronales défendent un financement complémentaire, la Ministre reste dans un budget assurance autonomie qui englobe tous les financements. La philosophe budgétaire du projet continue donc à nous préoccuper : pourra-t-on garantir que ce nouveau budget « fourre-tout » permette aux services de répondre à la demande croissante de prestations sociales d’aide à domicile?

Concernant le changement du statut des aides familiales, la Ministre se veut rassurante mais, à demi-mot, elle confirme que le métier pourrait être touché par plus de flexibilité… Sur ce point aussi, elle botte en touche. Quant à l’avenir du métier d’aide familiale, elle ne nous a pas convaincu. Ce projet pourrait également modifier profondément le rôle des assistantes sociales.

La réunion à laquelle la FGTB Horval a été conviée s’est déroulée dans un climat serein avec une Ministre qui a essayé de convaincre que son projet était l’unique solution en limitant toutes marges de négociations.

Tenant compte de ces éléments, la FGTB Horval confirme, après avoir consulté ses instances, le préavis d’action pour le 17 avril. L’objectif de l’action, quelques jours avant le dépôt des textes est de faire entendre encore une fois les craintes des acteurs du secteur et demander une réelle concertation avec les interlocuteurs sociaux pour que cette mesure attendue puisse être portée par tous.

 

QUAND
17 avril 2018 à 8h00 - 20h00
Namur
CONTACT
FGTB Horval

Serez-vous présent.e ?

Si vous cochez « J'accepte de recevoir des e-mails » ou « J'accepte de recevoir des SMS », vos données seront intégrées à nos contacts afin de vous tenir au courant des publications et activités du PTB. Vous avez le droit de faire supprimer ces données ainsi que de les compéter. Si besoin, adressez-vous au PTB, Boulevard Lemonnier 171, 1000 Bruxelles ou à ptb@ptb.be.

Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?