Namur - Non au tunnel pour les parlementaires !

Des milliers d'euros pour un tunnel parlementaire ou pour nos besoins ?

Un tunnel de 30 mètres à 700 000 euros, soit 23 333 euros le mètre. C'est le projet du gouvernement wallon pour relier le parking en construction au Grognon au parlement. Dans ce parking baptisé « parking de la Confluence », 120 places gratuites seront réservées pour les parlementaires (et une partie de leur personnel). Pour les usagers normaux, incluant des travailleurs du centre-ville, ce sera au tarif de 2 euros de l'heure pour un maximum de 14,20 euros par jour.

Les raisons valables de ce tunnel ? Aucune. Se déplacer à l'abri de la pluie ? Pour 120 parapluies à 10 euros, cela reviendrait à 1 200 euros, pas à 700 000. Pour éviter de marcher quelques mètres de plus ? La marche, c'est bon pour la santé. Les raisons valables, il n'y en a aucune. Pour éviter de croiser des manifestant(e)s qui expriment leurs revendications devant le parlement ? Alors là, éventuellement on peut deviner la raison des parlementaires : avoir encore moins de contact avec la population, alors que les élu(e)s ont des comptes à leur rendre. Cela n'est absolument pas acceptable d'un point de vue démocratique. Il n'y a aucune raison valable pour une telle dépense.

Ces 700 000 euros pourraient par exemple servir à financer les communes, premier niveau de pouvoir pouvant répondre aux besoins des habitant(e)s. Des besoins croissants en matière de lutte (structurelle) contre la pauvreté, de logement, d'accès à la santé, d'enseignement, ...

Pour dénoncer un énième gaspillage d'argent public, pour que notre argent serve à nos besoins, une première action, signez la pétition.

Cette action a déjà été signée par 23 personnes.

Voulez-vous signer ?

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Quand vous signez cette pétition, vous êtes d'accord que le PTB garde vos données afin de vous tenir au courant des positions et des activités du PTB selon vos centres d'intérêts. Vous avez le droit de les réclamer et de les faire modifier ou effacer, par mail ou par courrier postal à ptb@ptb.be ou PTB, Boulevard M. Lemonnier 171, 1000 Bruxelles. Vous pouvez porter plainte à la Commission vie privée si vous estimez que nous traitons vos données de façon incorrecte. En savoir plus sur la politique de confidentialité du PTB : www.ptb.be/politique-confidentialité.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?